Blog

À l'affiche

 

Voici un article à propos de l'exposition "Au cœur de la vie" qui s'est tenue du 22 mai jusqu'au 8 juin 2018 à la Maison de La Gibauderie de Poitiers.
Lorsque la Maison de la Gibauderie m'a proposé d'exposer chez eux, je me suis posée la question de savoir quelles photographies j'allais choisir pour ce lieu. Étant un lieux d'accueil pour pas mal d'activités différentes, une fréquentation allant du plus jeune au moins jeune, un café parent, le centre de loisir... J'ai souhaité être en cohérence avec ce lieu. M'est venue l'idée de faire une avancée du couple pendant la grossesse, vers le nourrisson puis le jeune enfant. J'avais laissé un livre photo sur chevalet afin de découvrir encore d'autres facettes de mon art car je suis photographe portraitiste principalement, je ne m'arrête pas à la maternité, je fais beaucoup de chose et je ne souhaitais pas être rangée dans une case restrictive. Il y avait également un livre d'or où de beaux messages ont été laissés, je vous en remercie, çà réchauffe toujours le cœur de savoir que les émotions sont partagées.

Il y a eu pas mal de communication autour de "Au cœur de la vie", La Nouvelle République Vienne , mais aussi le 7 à Poitiers, les sites web de Grand Poitiers, la Ville De Poitiers , Le Magazine Tendances, les pages de ces derniers via Facebook et Twitter, Poitiers en mode sorties et d'autres dont on m'a signalé être apparu mais que je n'ai pas vu. A tous je vous remercie de votre contribution, vous avez participé à la découverte de cette expo et je vous en suis reconnaissante.

Il y a eu le vernissage, le jeudi 31 mai à 18h. Entre autres étaient présente Madame Marion-Heulin, Adjointe aux affaires culturelles de la ville de Saint Benoît accompagnée d'un autre élu de la ville (je m'en excuse profondément mais je n'ai pas le nom de ce monsieur qui est d'ailleurs connaisseur du domaine), Madame Marie-Agnès Mathieu journaliste à la Nouvelle République, des amoureux de photographie en petits groupes organisés et quelques proches. Un buffet avec spécialités brésiliennes et cocktail vous attendait, une ambiance décontractée et dans le ton du thème avec quelques enfants qui jouaient ci et là.
Il y a eu des personnes dont je ne connais pas le nom mais qui ont partagées leur sentiments face à mes photographies. Des choses étonnantes m'ont été dîtes, notamment un témoignage qui m'a beaucoup touché. J'avais mis un portrait d'un nouveau-né avec un regard assez troublant et une atmosphère un peu dramatique, j'avais un doute sur ce qu'on allait m'en dire, que probablement il est préférable de lier la joie aux bébés mais parfois la réalité est plus compliquée et les émotions que l'on ressent ne sont pas forcément jouissive. Une dame, très touchée, m'a confiée s'occuper de réfugiés syriens dont des bébés et m'a dit que le regard qu'a ce bébé sur ma photographie est le même regard que ces bébés réfugiés dont elle s'occupe et qu'elle était "bouleversée" (je reprend les mots qu'elle a employés) par cette photo qui représentait tellement intensément ce qu'elle voit dans son action auprès de cette population, souvent mal nourrie, les bébés arrivent au monde avec une tête plus grosse que le corps un peu démesurée, que leur regard sont éprouvant et leur yeux éprouvés. Une émotion était passée ...
On m'a aussi comparée à Anne Geddes, de par les créations graphique que j'ai mis en œuvre. J'en suis d'une certaine façon flattée mais ce n'en est point le but. J'ai expliqué que lorsque je photographie je pense "tableau" et j'essaie de dessiner une histoire. J'ai pris en exemple une création que j'aime tellement... L'exemple de ce bébé dans une fleur bien blotti en son cœur alors que la pluie et le vent demeurent... Ce tableau est la représentation du vécu des parents de ce bébé. Un couple magnifique qui a connu de grosse difficultés pour avoir ce bébé, des difficultés de santé, un parcours fiv, des espoirs, des peurs... Vous avez déjà vu une petite fleur bien droite malgré que la pluie tombe, que le vent souffle et qu'elle-même pris racine dans l'asphalte ... et bien la pluie, le vent, l'asphalte ce sont les embûches et les difficultés du couple. Cette fleur qui pousse et prend vie dans des conditions plus que difficile, çà c'est leur rêve de procréer, c'est leur espoir. Ainsi j'ai mis leur bébé au cœur de cette fleur comme ce rêve tant chéri et réalisé malgré les tempêtes. On est loin du Anne Geddes, photographie esthétique (qui restent tout de même fantastiques) , ce que je veux dire c'est que même si on arrive dans le même univers , les souhaits, les inspirations n'ont pas été de faire du Anne Geddes mais réussir en un tableau poétique à dessiner leur histoire. Je fais des créations graphique dans l'idée de dessiner une histoire, c'est mon fils conducteur. J'ai donc à l'occasion de ce vernissage pu faire connaître la réelle approche de ma pratique de cet art, la photographie. J'ai eu beaucoup de question sur la réalisation, la gestion de mes lumières. Une auteur de recueil de poésie m'a confié, "tu réussi à faire en photographie la poésie que je mets à l'écris"... Tellement de témoignage ce jour là, ce fût très émouvant. Je me suis sentie encouragée et j'ai vu que l'émotion passe telle que je l'avais rêvé. Ces personnes sont venues, elles ont découvert, elles ont été touchées et me l'ont confiées. Alors à vous tous, j'espère que cet article vous parviendra car il est accompagné de mille merci et de beaucoup de reconnaissance pour votre regard et votre grand cœur. Je ne vous ai pas tous cité mais le cœur y est.
Ce jour là des personnes que je ne soupçonnais pas avoir un réel intérêt pour ma passion se sont montrées présentes, tout comme d'autres ont été absentes, des personnes très chères à mon cœur ont remontées les manches et se sont mêlées au bon déroulement de la soirée. Merci ma Katiya, mon éternelle muse et partenaire de création, toujours partante pour de nouvelles aventures photographiques. Merci à Anaïs qui un jour est venue me voir pour son mariage puis est devenue une amie qui m'est chère. Merci à Anais Aliel, celle-ci maquilleuse professionnelle, qui a été sur mes premiers shoots ici à Poitiers, toujours partante alors que parfois je lui ai demandé des maquillages d'un autre monde et les a réalisé avec talent. Merci à Priscilla et son super témoignage sur mon livre d'or, un vrai talent, de l'or pur pour les photographes, elle est généreuse et subtile, elle m'a fait confiance et on a fait de magnifiques séances d'inspiration... Je suis sûre que j’oublie des personnes là au moment où je vous écrits mais sachez bien que ma reconnaissance va à chacun de vous, même si je ne vous ai pas tous cité. Merci passionnément à ma moitié toujours là à m'épauler et aux membres de ma famille qui habitent loin et qui n'ont pu être présent sachez bien qu'il y aura d'autres exposition à venir et que vous en serez. Pour finir merci à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ces photographies ainsi qu'à la Maison de la Gibauderie pour m'avoir accueillie.

 

Please reload

IL ÉTAIT UNE FOIS NOËL

12/12/2018

1/6
Please reload

Posts récents

19/07/2016

16/11/2015

Please reload

Par tags

Please reload

Nous suivre

  • Facebook Basic
  • Twitter Basic
  • Google+ Basic
  • Pinterest Social Icon
  • Instagram Social Icon

© Arya Malanchini Photographe Poitiers La Rochelle

  • Instagram Social Icon
  • Pinterest Social Icon
  • Facebook Basic
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now